Entreprendre en restauration : 7 moyens de financer son projet de restaurant

Entreprendre en restauration nécessite forcément un plan de financement clair et établi qui sera une partie intégrante de votre business plan de restaurant, dans lequel vous évoquez notamment vos moyens de financement

 

Le business plan de votre restaurant, nous faisons bien d’en parler, car il fera l’objet d’une demande dans la majorité des moyens de financement que vous allez choisir. 

 

Cependant, nous comprenons qu’il n’est pas toujours évident de savoir comment financer son restaurant face à cette multitude de moyens. Cela tombe bien, c’est tout l’enjeu de cet article ! 

 

Nous allons vous aider à y voir plus clair en vous proposant 7 moyens de financer votre restaurant !

Sommaire

Les fonds propres

Il faut savoir que dans le cas où vous faites une demande de prêt à la banque, l’enveloppe de vos fonds propres doit représenter environ 30% de votre besoin en financement total. Il s’agit d’un pourcentage approximatif à ne pas négliger car les banques peuvent refuser assez facilement un prêt si votre apport en capitaux propres n’est pas suffisant. 

Qu’est-ce que comprend les fonds propres ?

Avant toute chose : votre apport personnel. Votre apport personnel peut provenir de tout ou partie de votre  épargne. Celle que vous avez collectée au fur et à mesure de vos placements individuels, mais aussi celle qui procède des éventuels plans de participation, intéressement et épargne salariale dont vous avez pu bénéficier précédemment dans votre vie professionnelle. Si vous êtes demandeur d’emploi, vous allez pouvoir compléter cet  apport de vos indemnités de départ et faire une demande d’accès à l’ARCE pour libérer 45 % du capital de votre allocation de retour à l’emploi (ARE). 

 

Vous pourrez également compléter vos fonds propres à l’aide de la love money. 

Love Money projet de restaurant

Qu’est-ce que la love money ?

La love money est tout simplement le fait de recevoir de l’argent sous forme de don ou de prêt de la part de vos proches (famille ou amis). 

 

Ce moyen de financement peut avoir des avantages non négligeables, puisqu’il s’agit de vos proches. Il sera plus facile de les convaincre qu’un banquier, ce sont des gens qui vous connaissent bien et qui croient en vous. De plus, la love money est un moyen de financement plus rapide. Votre dossier n’aura pas besoin de passer en commission contrairement à un prêt bancaire. Enfin, la personne de votre entourage qui réalisera le dont pourra bénéficier d’avantages fiscaux. Cependant, quelques points d’alerte sur ce moyen de financement ; le don ou le prêt devra faire l’objet d’un document écrit (déclaration de don, reconnaissance de dette…). Il faudra impérativement en informer l’administration fiscale, et y déposer des éventuels formulaires obligatoires dans le cas où le montant de la donation fait l’objet d’une taxation. 

 

Vous l’aurez compris, entre votre apport personnel et l’éventuel love money dont vous bénéficierez, vous aurez votre montant d’apport en fonds propres qui représentera une des lignes de votre plan de financement dans votre business plan de restaurant. 

L’emprunt bancaire

L’emprunt bancaire professionnel est le moyen le plus courant pour financer son projet de restaurant. Il va vous permettre de financer la partie matériel de votre projet (achat du fonds de commerce, travaux, aménagement de la cuisine…). Cependant, il ne s’accorde pas n’importe comment. 

 

Il vous faudra avant toute chose : finaliser votre business plan de restaurant. C’est un document indispensable, qui vous sera demandé inévitablement par la banque. 

 

Ce document va leur permettre de mieux comprendre votre projet mais surtout il doit permettre de voir que vous avez pensé à tout, que votre projet est suffisamment viable (tant par le concept que par les projections financières) pour qu’il prenne la décision de vous accompagner. 

 

Au-delà du document écrit, il vous faudra présenter votre projet oralement, et être convaincant lors de votre pitch. 

 

Enfin, dans le montage de votre plan financier, comme évoqué précédemment, il faudra prévoir un apport en fonds propres à hauteur de 30% du montant global de votre besoin en financement. 

Bien entendu, vous ne pourrez pas déterminer votre besoin en financement si vous n’avez pas de local, puisque le montant du rachat du fonds de commerce vous sera inconnu. Nous vous conseillons donc de procéder étape par étape, et d’aller démarcher des banques uniquement lorsque vous aurez trouvé un local et terminé votre business plan de restaurant.

Obtenir un prêt bancaire pour un projet de restauration.

Les aides financières pour ouvrir un restaurant

Lorsque vous créez votre entreprise, vous pouvez également bénéficier d’aides mis en place par l’État telles que :

  • L’ACCRE
  • L’ARCE
  • Le dispositif NACRE
  • Le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE)

1. L’ACCRE

L’Aide au créateur ou repreneur d’entreprise (ACCRE) consiste à exonérer de façon partielle les charges sociales au démarrage de l’activité. Vous pouvez notamment en bénéficier si vous êtes dirigeant de société. Cette exonération concerne des cotisations telles que l’assurance maladie, maternité, invalidité, décès… Mais également des cotisations afférentes aux prestations familiales et à l’assurance vieillesse.

 

Pour en faire la demande, il vous faudra vous rapprocher de l’URSSAF directement. 

2. L’ARCE

L’Aide à la reprise ou création d’entreprise (ARCE) concerne les personnes bénéficiant de l’allocation d’aide au retour à l’emploi par Pôle Emploi (ARE). L’ARCE permet à un demandeur d’emploi indemnisé qui crée ou reprend une entreprise de recevoir jusqu’à 45% de ses allocations chômage sous forme de capital, en 2 temps : une première moitié au démarrage de l’activité, puis une seconde 6 mois après.

 

Pour bénéficier de cette aide, vous devez obligatoirement entrer dans le dispositif de l’ARCE auprès de l’agence Pôle Emploi dont vous dépendez. A noter que pour bénéficier de cette aide, il faudra fournir un extrait de KBIS.

3. Le dispositif NACRE

Le dispositif NACRE désigne un Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise. Il s’agit d’un prêt sans intérêt qui s’adresse notamment à un public demandeurs d’emploi entre 18 et 25 ans souhaitant créer son entreprise.  Ce dispositif est mis en place pour une durée de 3 ans et pour en faire la demande, vous devez vous rapprocher d’un organisme conventionné par l’Etat et la Caisse des dépôts.

4. Le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE)

Le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise vous permet de bénéficier d’un accompagnement, mais également d’une aide en termes de moyen matériel et financier. Pour bénéficier de cette aide, il vous suffit d’être porteur d’un projet de création d’entreprise ou bien d’être dirigeant associé unique d’une EURL ou SASU. Si vous bénéficiez de cette aide, il faudra en informer l’URSSAF et Pôle emploi. 

 

Pour plus d’informations concernant les aides mises en place par l’État, vous pouvez directement consulter le site du service public.

Le financement participatif

Le crowdfunding ou financement participatif est un moyen de financement sous forme de collecte de fonds en échange d’une contrepartie symbolique (comme par exemple un grand merci et votre photo dans le restaurant) ou matérielle (comme un petit dîner au sein de votre futur restaurant). 

 

En restauration, les campagnes de crowdfunding représentent des petits montants coup de pouce avoisinant en moyenne 8 000 euros vous permettant de financer par exemple l’achat d’un gros matériel de cuisine, la rénovation de votre façade…

Comment se rémunèrent les plateformes de crowdfunding ?

Les plateformes de crowdfunding telles que Kiss Kiss Bank Bank, Ulule, ou encore MiiMosa vont se rémunérer grâce à la mise en place d’une commission allant de 1,5% à 8% de la campagne, en fonction des plateformes. 

 

Au-delà d’un montant d’un petit montant coup de pouce, le financement participatif va surtout vous permettre de gagner en visibilité. En effet, entre 3 mois de préparation et une campagne de crowdfunding qui durera en moyenne 40 jours, cela va vous laisser le temps de pouvoir créer une communication digitale originale, et ainsi d’impliquer votre communauté dans votre nouvelle aventure. 

 

Pour réussir une campagne de crowdfunding, voici un petit tips de la part d’une plateforme partenaire à savoir Kiss Kiss Bank Bank :

 

Tout d’abord, vous devez construire votre communauté, comme expliqué précédemment, capitaliser sur votre campagne de crowdfunding pour fédérer votre communauté est la clé. En amont de votre campagne, il sera donc primordial de commencer à développer votre présence en ligne sur vos réseaux sociaux. 

 

Dans un second temps, vous devez écrire votre histoire, afin que vos contributeurs se sentent impliqués dans votre projet, vous devez les embarquer dans votre histoire à l’aide de mots et d’images. 

 

Enfin, vous devez interagir avec vos contributeurs,  il sera essentiel de créer du lien au-delà de la contribution. Vous devez fédérer votre communauté, n’oubliez pas que ce sont sûrement vos futurs clients, mais également vos meilleurs prescripteurs !

Quand faire ma campagne de crowdfunding ?

Lorsque vous commencez à marketer votre campagne de crowdfunding, votre identité de marque doit être bien avancée. C’est pourquoi généralement les campagnes de crowdfunding sont lancées quelques mois avant l’ouverture selon la durée de la campagne. Cela permet vraiment une fois de plus d’augmenter votre visibilité à l’approche de l’ouverture.  

 

Pour vous aider à y voir plus clair sur le format d’une campagne, voici quelques exemples de campagnes Kiss Kiss Bank Bank X Alumnis de la Frégate qui ont bien fonctionnées :

© KissKissBankBank

Comme vous pouvez le constater sur ces 3 campagnes, les porteurs de projet ont largement atteint leur premier objectif et certains ont même atteint le second comme Flour.

Mais comment ont-ils réussi à faire exploser leur campagne de crowdfunding ?

Tout d’abord, le montant. Ils ont réussi à fixer des montants réalistes, et surtout atteignables avec différents objectifs.

 

Deuxièmement, les contributions. Ils sont parvenus à déterminer des packs de remerciements originaux pour rendre la campagne attractive. 

 

Troisièmement, la page. En moyenne, une campagne Kiss Kiss Bank Bank demande 3 mois de préparations. Ces 3 mois vont notamment vous servir à construire votre page, qui doit être suffisamment claire et explicite pour traduire l’enjeu de votre projet et de votre campagne, mais surtout attractive, dans le but de donner envie à votre communauté de participer. 


Et enfin, fédérer. Durant l’intégralité de leur campagne, ils ont su interagir avec leur communauté sur leurs différents réseaux, les impliquer et les fédérer, afin d’atteindre les objectifs de leur campagne.

Le prêt à taux 0

Le prêt à taux 0 ou prêt d’honneur, est un prêt à destination des porteurs de projets lors de la création ou de la reprise d’une entreprise. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un prêt à taux 0, sans garantie ni caution qui sont accordés à une personne physique (porteur de projet) et ce prêt va s’inscrire dans le capital de la société. 

 

En moyenne, le prêt d’honneur peut varier entre 2 000 et 20 000 euros pour des projets de restauration. Selon le montant que vous arrivez à obtenir, cela pourra ainsi vous permettre de gonfler votre apport personnel ou bien tout simplement d’augmenter votre besoin en fonds de roulement. 

Qui délivre les prêts d’honneur ?

Les prêts d’honneur sont accordés par des réseaux d’accompagnement comme le Réseau Entreprendre, Initiative France, ou encore France active. 

 

Au-delà des réseaux d’accompagnement, d’autres organismes sont en capacité de délivrer des prêts d’honneur comme Pôle Emploi, la BPI ou encore des collectivités locales sur demande du porteur de projet dont la nature même du projet est de dynamiser l’économie locale.

Comment obtenir un prêt d’honneur ?

Cela peut dépendre des organismes, mais il est généralement demandé de fournir des documents financiers tels qu’une étude prévisionnelle sur 3 ans, tous les documents nécessaires au montage d’une entreprise à savoir votre Business Plan de restaurant, et enfin le CV du porteur de projet. Les différents réseaux évoqués précédemment pourront ainsi vous accorder un prêt d’honneur après une étude de votre dossier par un comité d’agrément qui réunit des experts tels que des chefs d’entreprises, des banquiers ou encore des experts comptables.

Obtenir un prêt d'honneur pour un projet de restauration

Les concours d’entrepreneuriat

Les concours d’entrepreneuriat sont pour la plupart du temps organisés par l’Etat, des collectivités locales, les réseaux d’accompagnement, des incubateurs ou encore des entreprises privées du secteur. 

 

Le concours d’entrepreneuriat consiste pour le porteur de projet à pitcher son concept auprès de professionnels, dans le but de gagner des prix tels que des subventions, un accompagnement, un prêt d’honneur… 

 

Nous pouvons prendre l’exemple de Sandwich and Snack Show, qui est un concours qui récompense les concepts novateurs et innovants du secteur de la restauration rapide. Nombreux sont les spots à street food tendance qui sont passés par ce concours !

 

Au-delà du prix potentiel que vous pouvez obtenir, ce type de concours peut être un réel exercice pour vous afin de mieux appréhender le pitch auprès de vos futurs investisseurs, mais cela peut être également un moyen de booster votre visibilité, de commencer à vous faire connaître et surtout d’interagir avec votre communauté.

Exemple de concours d'entrepreneuriat pour un projet de restauration.

Les Business Angels

Dans le but de financer votre projet de restaurant, vous pouvez faire appel à des investisseurs privés ou Business Angels. Il s’agit de personnes physiques qui décident d’investir à titre individuel dans votre projet, en contrepartie de parts dans votre entreprise. 

 

Souvent, les Business Angels sont eux-mêmes des entrepreneurs confirmés, qui peuvent apporter une réelle valeur ajoutée à votre projet en devenant votre mentor. Vous allez pouvoir bénéficier de son expertise mais surtout de son réseau. 

 

Afin de pouvoir présenter votre projet auprès d’un Business Angels, il faudra bien évidemment lui prouver la faisabilité et la viabilité de votre projet à l’aide de votre Business Plan de restaurant ou à minima en lui présentant l’executive summary de ce dernier. A l’issue de cette première étape de sélection vous pourrez présenter votre projet à l’oral sous forme d’un pitch. 

Comment trouver des Business Angels ?

Le plus fréquent reste tout de même de s’adresser directement à votre propre réseau, car il faut savoir que la concurrence est féroce sur ce moyen de financement, seulement 5 à 8% des dossiers sont retenus. Faire appel à quelqu’un de votre réseau vous permettra plus facilement de le faire adhérer à votre projet. 

 

Vous pouvez cependant également passer par un organisme de levée de fonds qui possède généralement des listes d’investisseurs potentiels. 

 

Attention, lorsque vous faites appel à des Business Angels, ces derniers ont des parts dans votre entreprise, c’est pourquoi il est hautement recommandé de signer un pacte d’actionnaires. Ce dernier est facultatif, mais il vous permettra de fixer l’ensemble des relations entre actionnaires.

Conclusion

Pour ceux qui ont déjà avancé sur leur business plan, vous savez qu’entreprendre en restauration est une industrie relativement coûteuse. 

 

C’est pourquoi nous espérons vous avoir aidé à y voir plus clair sur les différentes sources de financement auxquelles vous pouvez prétendre. 


Vous l’aurez compris, les moyens de financement en restauration sont multiples, ce qui vous permet de ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier, mais rares sont les restaurateurs qui font appel à l’intégralité de ces moyens. Il vous faudra bien les analyser pour choisir ceux qui sont le plus judicieux en fonction de la nature de votre business plan.

Je partage l'article

Facebook
LinkedIn

A lire également