Business plan restaurant

Business plan restaurant : Les 10 étapes clés pour le construire 

La Frégate

La Frégate

Introduction

On y est, vous voulez ouvrir votre restau ?  Devenir restaurateur, c’est devenir entrepreneur, et comme tout entrepreneur dans le lancement et la création de son entreprise, vous allez avoir besoin de construire votre business plan.

A quoi sert le Business Plan ?

Le business plan est un document clé dans lequel vous exposerez la viabilité et la faisabilité de votre projet. En quelques lignes, voici l’objectif de votre business plan de restaurant : 

  • Retranscrire votre projet 
  • Tester sa faisabilité et se diriger vers un projet viable 
  • Construire une présentation synthétique et cohérente 
  • Vous permettre de répondre à toutes les questions que vous vous posez

Est-il obligatoire ?

Le Business Plan n’est pas un document obligatoire, dans le cas où vous n’avez pas besoin de partenaires financiers. Cependant, il reste pour vous le guide essentiel dans la création de votre entreprise. En suivant ses différentes étapes, il vous permettra de respecter vos objectifs et échéances à  court et plus  long terme.

Que faut-il mettre dans un Business Plan ?

Allez c’est parti, on vous donne un exemple de business plan de restaurant en 10 étapes :

Sommaire

Le(s) porteur(s) de projet

Avant même de rédiger le reste de votre business plan et passer aux étapes suivantes : présentez-vous. 

Il est vrai que souvent, lorsqu’on présente un projet, nous avons tendance à présenter la bonne idée, et le concept qui fait l’objet de cette présentation. Cependant, la restauration est un métier de service, où l’humain est au cœur des opérations. Il est donc impératif que les lecteurs de votre business plan comprennent immédiatement qui est la personne qui va opérer  ? 

Pour ce faire, il est primordial de capitaliser sur votre expérience. Il faut que vous soyez en capacité de démontrer que chacune de vos expériences passées vous a permis de développer certaines compétences que vous mettrez en œuvre dans cette nouvelle aventure de restaurateur-entrepreneur.  

Pour la prochaine étape, en effet, nous passons au concept cette fois-ci !

Concept

L’essence même de votre Business Plan de restaurant, le B.A.B.A de votre projet : Votre concept. 

Après avoir expliqué qui sera aux commandes de ce nouveau projet, il convient bien évidemment d’expliquer : quel est votre projet ? Votre concept ? Vous devez les embarquer dans votre histoire et être le plus clair possible.

Afin de ne rien oublier, voici quelques étapes dans la rédaction de ce dernier :

1) Regrouper vos idées

Dans un premier temps, pour vous aider à ne rien oublier, vous pouvez vous appuyez sur les questions suivantes :

  • Pourquoi êtes-vous là ?
  • Quelles sont vos aspirations ?
  • Qu’est-ce-que c’est ?
  • Fait par qui ?
  • Fait pour qui ?
  • Dans quelle ambiance ?
  • Quels produits ?
  • Quelle est votre promesse ?
  • Quelles sont vos valeurs ?

2) Définir votre cible

Cette étape consiste à décrire les différentes cibles que vous souhaitez toucher : 

  • Coeur de cible 
  • Cible primaire 
  • Cible secondaire 

 

Pour vous aider à y voir plus clair, voici l’exemple d’un restaurant végétarien implanté à Paris :

Définition du coeur de cible, de la cible principale et de la cible secondaire.

3) Trouver votre angle

Afin d’être le plus convaincant possible, vous devez raconter l’histoire de votre concept de la façon la plus impactante possible.  Voici quelques méthodes qui fonctionnent bien pour expliquer son concept : 

  • Partir d’un constat puis apporter la solution : Définir un constat à partir d’une problématique, un chiffre clé, et répondre à ce constat en apportant la solution via votre concept permet au lecteur de comprendre que vous répondez à un besoin, à une demande de la part des consommateurs. 
  • Le storytelling : Cela permet de réellement plonger le lecteur dans votre histoire. Jouer sur l’aspect émotionnel, les sensations, les sentiments, peut s’avérer être une excellente méthode pour convaincre. 

 

Votre concept est clair, rédigé, impactant, vous allez maintenant pouvoir analyser votre marché afin de voir si votre concept peut s’y implanter facilement. 

L'étude de marché

1) Le marché de la restauration

Après avoir défini votre concept, la deuxième grande étape de votre business plan de restaurant sera d’analyser le marché sur lequel vous allez vous implanter. Cela va vous permettre de mieux comprendre le secteur de la restauration, et surtout de mieux l’appréhender. Pour vous aider à réaliser cette étude de marché, nous vous conseillons de résonner en entonnoir. 

Premièrement : le secteur de la restauration.

Exemple : La restauration en France.

Puis de façon plus précise : le secteur de la restauration dans la ville où vous souhaitez vous implanter. 

Exemple : La restauration à Paris. 

Puis encore de façon plus précise : votre activité de restauration dans votre ville d’implantation. 

Exemple : Le marché de la restauration végétarienne à Paris 10. 

L'étude de marché permet de valider (ou infirmer) le concept et son positionnement.

Afin d’analyser votre marché voici deux outils marketing très utilisés qui vous permettront de mieux comprendre et appréhender votre secteur d’activité : 

  • L’analyse PESTEL
  • Les 5 forces de Porter

PESTEL

L’analyse PESTEL est un outil stratégique très utilisé pour analyser son marché. Cette méthode va vous permettre d’identifier les différents facteurs qui auront un impact sur votre entreprise dans son macro-environnement. 

Cette méthode repose sur 6 éléments, le but étant pour chacun d’entre deux d’identifier les opportunités et les menaces que cela pourrait avoir sur votre restaurant. 

Tout d’abord l’aspect Politique, à savoir toutes les réglementations prises par le gouvernement qui pourrait avoir un impact de près ou de loin sur votre secteur de la restauration. 

Ensuite, nous avons l’aspect Économique, afin de relever les différents chiffres clés de votre secteur d’activité : chiffre d’affaires du secteur, croissance… etc.  

Vient ensuite l’analyse du facteur Sociologique, dans le but de comprendre le comportement de vos consommateurs, leurs tendances de consommation, leur pouvoir d’achat…etc. 

Bien évidemment, il vous faudra également analyser l’aspect Technologique, qui n’est pas des moindres ces dernières années sur le secteur de l’Hôtellerie-restauration. Il vous faudra donc bien identifier les différentes avancées technologiques qui auront un impact positif ou négatif sur votre activité de restauration. 

L’aspect Environnemental, qui seront tous les facteurs liés à l’écologie et qui impacteront votre activité.

Et enfin, la partie Légal, qui regroupe l’ensemble des lois et des règlements qui vont impacter votre activité, comme par exemple la loi “climat et résilience”, qui a imposé la fin des terrasses chauffées aux restaurateurs. 

Cet outil assez complet va ainsi vous permettre de mieux appréhender votre marché et votre secteur. 

Prenons notre exemple de restaurant végétarien, voici dans les grandes lignes un exemple de son analyse PESTEL : 

Exemple PESTEL d'un restaurant végétarien à Paris.

Les 5 forces de Porter

Les 5 forces de porter est un outil marketing permettant d’évaluer l’intensité concurrentielle de votre marché. Cet outil se base sur les 5 axes suivants :

  • La concurrence : il vous faudra évaluer si oui ou non, cet axe est une faiblesse dans votre implantation sur le marché. Vous pouvez ainsi vous poser les questions suivantes : Le marché est-il saturé ? Les acteurs de ce marché sont-ils nombreux ? quel est leur positionnement ? Leur part de marché ? 
  • La menace des nouveaux entrants : Les nouveaux entrants sont des acteurs qui souhaiteraient s’implanter sur le marché. Plus il y a de barrières à l’entrée, plus il devient difficile de s’implanter et moins la menace est importante. Les barrières à l’entrée peuvent se traduire par des réglementations, le montant d’investissement pour s’implanter… etc. 
  • Le pouvoir de négociation des clients : Le pouvoir de négociation des clients est étroitement lié avec la concurrence. En effet, plus il y a d’entreprises sur le marché, plus le client aura le choix, et aura donc un fort pouvoir de négociation. A l’inverse, s’il s’agit d’un marché de niche avec une faible intensité concurrentielle, le client aura un faible pouvoir de négociation. 
  • La menace des produits de substitution : Sur cet axe, il convient d’identifier les produits ou services qui pourraient se substituer au vôtre. En effet, plus ce dernier se rapprochera de votre offre, plus il sera une menace pour vous. 
  • Le pouvoir de négociation des fournisseurs : Enfin, il vous faudra mesurer votre degré d’indépendance à vos fournisseurs. Si les fournisseurs sont nombreux à pouvoir vous approvisionner en matière première, cet axe ne représente pas une menace. Cependant, si vous êtes par exemple positionné sur un concept mono-produit, dont l’approvisionnement se fait rare et dont très peu de fournisseurs peuvent vous approvisionner, le pouvoir de négociation des fournisseurs devient élevé. 

2) L'analyse de la concurrence

L’étude de la concurrence est clé pour définir le business plan de votre restaurant. Pour ce faire, nous vous conseillons deux outils très pratiques pour le faire de manière simple et visuelle : 

  • Le mapping de positionnement
  • Le positionnement concurrentiel “araignée”

Le mapping de positionnement

A l’aide de cet outil, vous allez pouvoir identifier les acteurs qui se rapprochent le plus de votre concept. 

Reprenons l’exemple de notre restaurant végétarien à Paris : 

Mapping de positionnement d'un restaurant végétarien à Paris.

Grâce à ces deux axes : Prix et qualité, il vous suffira de vous positionner au plus juste sur le mapping en fonction de votre concept. 

Dans un second temps grâce au benchmark que vous réaliserez, il vous faudra positionner les offres concurrentes. Plus l’offre est qualitative, plus elle se positionne vers la droite de l’axe. Plus elle est positionnée sur un tarif élevé, plus elle se positionne haut sur le mapping. A la fin, de cette analyse, vous constatez ainsi que les bulles des concurrents qui gravitent au plus proche, autour de vous, sont vos concurrents les plus directs. 

Le positionnement concurrentiel “araignée”

Dans un second temps, vous pouvez également réaliser votre positionnement concurrentiel sous forme d’araignée. 

Contrairement au mapping de positionnement qui ne prend en compte que deux critères, l’araignée vous permet d’inclure au total 6 critères d’analyse. A l’aide d’une échelle de notation de 0 à 10, il vous suffira de vous évaluer et d’évaluer vos concurrents sur chacun des critères.

Exemple de positionnement concurrentiel d'un restaurant végétarien à Paris.

Cet outil vous permettra d’aller plus loin dans l’analyse de la concurrence et ainsi de connaître vos points forts et/ou d’amélioration face à cette dernière afin de vous démarquer plus facilement. 

Si vous avez respecté ces étapes à la lettre, votre concept est bien affiné, vous commencez à être bien calé sur votre secteur, vous allez donc pouvoir rentrer dans le vif du sujet : votre business model.

Le Business Model Canvas

Outil très utilisé dans la création d’entreprise, le Business Model Canevas a été développé dans les années 2000 par Alexander Osterwalder et Yves Pigneur. C’est un outil très simple, qui vous permet grâce à 9 points de déterminer votre modèle économique de façon très succincte. Il s’agira d’une étape clé dans la rédaction de votre Business Plan de restaurant. 

Voici les 9 points que vous devrez détailler dans votre Business Model Canevas :

  • La proposition de valeurs  
  • Les segments clients
  • La relation client 
  • Les canaux de distribution
  • Vos activités clés
  • Votre source de revenu 
  • Vos ressources clés 
  • Vos partenaires clés
  • La structure des coûts 
Travailler son business plan est le point de départ de votre projet entrepreneurial.

1) La proposition de valeur - votre offre

Dans un premier temps, il vous faudra décrire votre proposition de valeur : qu’allez vous offrir à vos clients ? Quelle sera votre valeur ajoutée ? Votre élément de différenciation ? Vos facteurs clés de succès ?

Si vous avez suivi les étapes de notre Business Plan de Restaurant, la rédaction de votre proposition de valeur devrait être assez simple puisque vous l’aurez déterminé grâce à l’étape 1 (Le concept).

2) Les segments clients

Là encore, cette étape du business model canva devrait vous paraître assez simple, puisque vous aurez déjà déterminé vos différentes cibles lors de l’étape 1 (Le concept). 

Cependant, afin d’aller plus loin (on continue sur la méthode en entonnoir), nous vous proposons de créer votre personnae. 

Un Personnae, qu’est-ce que c’est ?

Un persona est un archétype fictif de votre client type (cœur de cible): ses freins, ses motivations, ce qui le passionne, ce qu’il aime faire dans la vie, quels sont ses hobbies, quels réseaux sociaux utilise-t-il …etc. C’est un outil qui va vous permettre de rester concentré sur les besoins de votre client, mais aussi sur son parcours client : comment il vous trouve et comment profite-t-il de vos services.

Les bonnes questions à vous poser pour définir votre persona : 

  • Qui sont les clients finaux de mon restaurant ?
  • Quelle est leur typologie ? Sexe, âge, CSP, lieu de résidence, habitudes de consommation, pouvoir d’achat… etc. 
  • Quels sont leurs besoins ? Leurs attentes ? Leurs préférences ?
  • Quelles sont ses motivations et ses freins face à votre concept ?
  • Sur quels critères se basent-ils pour choisir un restaurant ?
  • Quels réseaux sociaux utilisent-ils ?

 

Pour vous aider à aller plus loin, nous vous proposons un outil clé en main, développé par Hubspot pour créer votre personnae. 

3) La relation client

On reste dans le thème avec les clients, mais cette fois-ci il vous faudra décrire en quelques lignes quel type de relation vous souhaitez entretenir avec vos convives. 

Pour ce faire, vous pouvez vous poser les questions suivantes : 

  • Comment allez-vous les fidéliser ? 
  • Par quels moyens ? 
  • Quelle expérience allez-vous leur faire vivre ?

 

Pas de précipitation, une partie de votre Business Plan sera consacrée à votre identité pour vous permettre de détailler la partie expérience client plus en profondeur. 

4) Les canaux de distribution

Dans cette partie, il vous faudra expliquer comment vous allez délivrer votre offre. 

Sur la partie distribution, la réponse est assez simple pour un restaurant :

  • En propre (dans votre local)
  • En propre et en livraison (dans votre local + plateforme de livraison)
  • En livraison uniquement (Dark Kitchen)

5) Votre activité clé

Il s’agira ici de détailler toutes les activités dont votre restaurant aura besoin pour que son modèle économique soit viable.

6) Votre source de revenu

Dans cette partie, vous devez tout simplement détailler ce qui va vous permettre de générer de l’argent pour votre activité. De façon plus exhaustive, vous pouvez donner dans un premier temps dans les grandes lignes le Ticket Moyen que vous allez viser selon votre cible (cœur, primaire et secondaire). 

7) Vos ressources clés

Vos ressources clés sont tout simplement les biens matériels, immatériels, humains et financiers dont vous aurez besoin pour délivrer votre offre. Il conviendra donc de les lister dans cette rubrique.

8) Vos partenaires clés

Vos partenaires clés seront les personnes extérieures à votre organisation qui vous permettront d’améliorer votre offre. Par exemple, des fournisseurs, des influenceurs, des experts …etc.

9) La structure des coûts

Enfin, la structure de vos coûts, il est primordial lors de vos projections financières de calculer l’ensemble de vos charges :

  • coût variable : vos charges liées à votre exploitation (achat de matières premières, jetable, consommable…)
  • Coût fixe : vos charges incompressibles (loyer, masse salariale…)

 

Il conviendra donc dans cette rubrique de les lister brièvement, pour entrer ensuite dans le vif du sujet lors de l’étape 8 (le plan financier).

Toujours avec notre restaurant végétarien, voici un exemple de Business Model Canvas :

Exemple d'un business model canevas.

Statut juridique

Vous allez créer votre restaurant, créer votre entreprise, comme nous le disons souvent à La Frégate : Devenir restaurateur, c’est devenir entrepreneur. C’est pourquoi, il vous faudra réfléchir au statut que vous choisirez au moment de la création de votre entreprise. C’est une étape importante, qu’il faudra mentionner au sein de votre Business Plan de restaurant. Pas de panique si vous n’avez pas encore réfléchi à la forme juridique que vous choisirez, nous allons vous aider à y voir plus clair. 

Il existe différents types de statuts juridiques, mais les plus fréquents lors de la création de restaurant sont la SARL ou la SAS. Mais quelle différence fait-on entre ces deux statuts ?


Voici un petit récapitulatif :

Tableau comparatif de la SAS et la SARL.

Ça y est, vous y voyez plus clair ? On va donc continuer d’affiner le cœur de votre business, avec la construction de votre business plan opérationnel.

Business plan opérationnel

Votre Business Plan commence à bien être affiné, le business model est déterminé dans les grandes lignes, cette partie opérationnelle de votre business plan va permettre aux lecteurs de comprendre votre projet de façon plus concrète. 

Pour ce faire, nous vous proposons de détailler de Business Plan opérationnel en 3 parties : 

  • Votre offre, avec le détail de votre carte 
  • Votre emplacement et activité 
  • Votre équipe

1) Votre offre

Il conviendra dans cette partie de présenter une première ébauche de votre carte sur les différents temps de service avec les recettes, les prix et les foods costs associés dans les grandes lignes.

Ébauche de carte d'un restaurant.

2) Votre emplacement

Cette partie sera forcément développée dans le cas où vous aurez trouvé votre local. 

Il conviendra bien sûr ici de bien expliquer votre mode de fonctionnement de façon très détaillé, le but étant d’expliquer comment vous allez exploiter votre local : 

  • Quel modèle de restauration ?
  • Allez-vous réaliser la livraison ? 
  • Du click and collect ? 
  • Si oui, quelle sera la part de votre CA avec la restauration sur place ? À emporter ? 
  • Y a-t-il une terrasse ? 
  • Un bar ?  
  • Combien de pax en intérieur ? en extérieur ? 

→ Et surtout d’évoquer la plage d’ouverture/fermeture de votre établissement. 

Pour en savoir plus sur la restauration en livraison, voici un extrait d’une Masterclass animé par Kevin Mauffrey, directeur commercial chez Deliveroo qui explique les différents facteurs de succès indispensables pour entreprendre en livraison

3) Votre équipe

Bien évidemment dans un métier de service comme la restauration, l’offre n’existe pas sans les ressources humaines. Il faudra donc expliquer la structure de votre organisation de façon plus précise en salle et en cuisine : 

  • Combien de ressources en cuisine ? 
  • En salle ? Votre rôle sera-t-il opérationnel ? 
  • De quelles types de ressources avez-vous besoin ? Chef de cuisine ? Second ?

 

Une fois que votre partie opérationnelle est validée, vous allez pouvoir laisser place à votre imagination et vos envies pour construire votre Business Plan identitaire. 

Ressources humaines d'un restaurant.

Identité

Vous l’aurez compris, la prochaine étape, c’est de créer votre business plan identitaire. Détailler votre BP identitaire va permettre à vos lecteurs de mieux se projeter dans l’expérience que vous souhaitez faire vivre à vos convives avant, pendant et après leur expérience de consommation. Pour ce faire, voici les 5 éléments à prendre en compte pour le construire :

  • Le parcours client 
  • Les 5 sens (olfactif, ouïe etc…)
  • Votre offre (vaisselle, dressage…)
  • L’image (cohérence entre le nom, la carte, le discours…)
  • La relation client (comment allez-vous créer de l’interaction)

 

Afin de vous aider à construire ce BP identitaire, voici quelques points à prendre en compte dans une bonne optimisation de votre parcours client : 

Avant : 

  • Choix de l’enseigne et de votre vitrine physique en cohérence avec votre image de marque
  • Une signalétique claire, lisible, qui sert le propos de votre offre 
  • Canaux de communication :  une présence active, de l’interaction avec votre communauté, un feed soigné
  • Un site web attractif, intuitif et complet :  le consommateur pourra trouver toutes les informations dont il a besoin
  • Soigner votre e-réputation : Google my Business et Site d’avis 

 

Pendant : 

  • L’accueil du convive
  • Le discours commercial et le relationnel de votre personnel
  • L’esthétique de votre établissement mais également de vos assiettes avec un dressage et une vaisselle soignée
  • L’ambiance musicale, la lumière… 
  • Bien évidemment, le goût de vos mets
  • La propreté de votre établissement
  • Un geste commercial à la fin du repas 

 

Après :

  • Continuer de soigner votre e-réputation en répondant aux commentaires de votre page Google My business 
  • Continuer de générer de l’interaction via vos réseaux sociaux

 

Pour illustrer vos propos, nous vous conseillons de construire des planches d’ambiances, afin de plonger vos lecteurs dans l’univers de votre restaurant. 

Voici un exemple de planche pour notre restaurant parisien végétarien : 

Exemple d'identité de marque d'un restaurant végétarien à Paris.

Maintenant que votre identité et votre positionnement sur le marché devient de plus en plus clair, vous allez pouvoir analyser les forces et les faiblesses de ce dernier grâce à un outil très répandu en marketing : Le SWOT.  

SWOT

Maintenant que votre business model est déterminé, vous devez passer à l’étape du SWOT, une étape clé dans l’élaboration de votre Business Plan restaurant, qui va vous permettre cette fois-ci de mieux appréhender votre micro et macro environnement face à votre activité (on continue d’affiner, le raisonnement en entonnoir, vous commencez à connaître la méthode). 

Le SWOT : Strength, weaknesses, opportunities, threat en anglais se traduit de la façon suivantes : 

  • Opportunités et menaces pour l’analyse macro

  • Forces et faiblesses pour l’analyse micro

Afin de vous aider à le construire, vous pouvez vous poser les questions suivantes : 

Forces : 

  • Que faites vous mieux que quiconque ?

  • Comment vous différenciez-vous de votre concurrence ?

  • Quel savoir-faire apportez-vous à votre business ?

Faiblesses : 

  • Quelles sont les tâches qui seront les plus difficiles pour vous à appréhender ?

  • Quels sont vos axes de développement ?

  • Quels sont les points faibles de votre concept ou emplacement ?

Opportunités :

  • Quels sont les points forts de votre concept vis-à-vis de son implantation ?

  • Quels sont les facteurs macro-environnementaux qui sont favorables à votre business ?

Menaces : 

  • Quels sont les points faibles de votre concept vis-à-vis de son implantation ?

  • Quels sont les facteurs macro-environnementaux qui sont défavorables à votre business ?

 

Reprenons l’exemple de notre restaurant végétarien implanté à Paris :

Exemple d'un swot d'un restaurant végétarien à Paris

Rassurez-vous, et ne paniquez pas si vous constatez que les faiblesses ou menaces sont multiples. Cet outil est fait pour ça, grâce à lui vous connaissez vos points faibles, il n’y aura plus qu’à les travailler pour les tourner à votre avantage. Vos analyses vous permettront donc à travers votre Business Plan de restaurant de montrer que vous avez pensé à tout !

Communication

Le concept, l’étude de marché et de la concurrence, Business model Canvas, et statut juridique : on est bon. Business opérationnel et identitaire, c’est ok. Vous connaissez vos points forts et vos points faibles grâce au SWOT, il convient donc maintenant de savoir : Comment allez-vous vous faire connaître ? Et comment allez-vous atteindre votre cible ?

Exemple de stratégie de communication d'un restaurant.

Afin de vous aiguiller au mieux dans cette étape, nous vous conseillons tout d’abord de définir les leviers que vous allez mettre en place en offline : à savoir les médias classiques comme la presse et en online à savoir toute votre stratégie digitale. 

Attention, le consommateur d’aujourd’hui est devenu expert. Avant même de se rendre dans votre restaurant, il n’hésitera pas à s’informer via différents canaux, c’est pourquoi il est important pour vous d’opter pour une stratégie omnicanal (être présent sur différents canaux de communication ; Instagram, TripAdvisor, Facebook…). Pour ce faire, vous devez impérativement utiliser un ton unique, et véhiculez les mêmes messages quels que soient les canaux que vous allez utiliser. 

Par exemple, avant de se rendre dans votre établissement, le client va se renseigner, il va se rendre sur Tripadvisor, puis sur votre site internet, puis sur votre page Instagram. Afin de ne pas perdre le client, vous devez impérativement conserver la même identité, les mêmes informations relatives à votre établissement (les horaires d’ouverture par exemple), ou encore la même ligne éditoriale. 

Pour vous aider, voici une liste exhaustive de certains leviers qui peuvent être mis en place en fonction du parcours de votre consommateur. 

Exemple de communication pour un restaurant.

Bien que le gros de votre stratégie de fidélisation va énormément jouer sur la prestation que vous délivrerez, certains leviers de communication peuvent être des petits plus !

Une fois que vous aurez choisi vos leviers, il conviendra bien évidemment de les détailler et d’expliquer comment et pourquoi vous allez les utiliser. 

Next step, maintenant que votre projet est bien ficelé, il va falloir démontrer qu’il est viable… Vous l’aurez compris, il faut bien évidemment passer à votre plan financier. 

Plan financier

Rentabilité, compte de résultat, plan de trésorerie… En tant que futur entrepreneur et gestionnaire, c’est forcément du vocabulaire qui vous fera écho. Afin de présenter votre projet, mais surtout de tester sa viabilité, vous devrez réaliser un prévisionnel financier sur 3 ans.

Que mettre dans mon prévisionnel financier ?

  • Plan de financement 
  • Compte de résultat prévisionnel 
  • Tableau de flux de trésorerie 
  • Bilan

 

Pour ce faire, un tableur excel pour le business plan financier sera votre meilleur allié dans l’avancement de cette étape, mais il conviendra également de donner quelques chiffres clés dans votre business plan de restaurant. 

Plan de financement d'un restaurant

1) Plan de financement

Dans un premier temps, nous vous conseillons de lister les gros investissements qui seront indispensables à la création de votre business comme par exemple, le montant du fond de commerce, l’enveloppe prévue pour les travaux, l’achat de gros matériel de cuisine…etc. Vous pouvez ajouter à cela le montant de certaines dépenses lié à votre cycle d’exploitation ou encore un montant de trésorerie de départ, cela vous permettra de prévoir “large” pour le début de votre activité. L’intégralité de ces montants va vous permettre de déterminer votre besoin en financement. Une fois que vous aurez défini ce besoin en financement, il vous faudra expliquer quels sont les moyens de financement que vous aurez choisis : apport en capitaux propres, prêts bancaires, prêt d’honneur (CCI, BPI…), crowdfunding, levée de fonds ou encore love money. Nombreux seront les moyens de financer votre affaire. 

2) Compte de résultat prévisionnel

Dans un second temps, il vous faudra construire votre compte de résultat prévisionnel. Il s’agira d’un tableau financier dans lequel sera répertorié l’ensemble de vos produits et de vos charges afin de calculer votre résultat d’exploitation et de traduire si vous réalisez des bénéfices, ou des pertes. 

Pour ce faire, vous devrez bien évidemment calculer dans un premier temps votre chiffre d’affaires prévisionnel mensuel, ce qui vous permettra de prendre en compte les effets de la saisonnalité qui auront un impact significatif sur votre taux de remplissage. 

Enfin, il vous faudra creuser le travail que vous aurez commencé dans votre business model canevas au niveau de la structure de vos coûts afin de répertorier l’ensemble de vos charges fixes (loyer, masse salariale…) et variables (achat de matières premières, budget de communication…).

Attention, votre compte de résultat prévisionnel doit être réaliste. Ne paniquez pas si vous constatez que vous n’êtes pas rentable à court terme, il vaut mieux partir sur des estimations réalistes et pas trop ambitieuses. Un projet dont la rentabilité arrive dans les trois premières années reste un projet viable !

3) Tableau de flux de trésorerie

Le tableau de flux de trésorerie est un outil clé dans la gestion financière de votre activité. Il va vous permettre de retracer l’ensemble des flux de trésorerie (encaissements et décaissements) mais également de déterminer des points essentiels tels que votre profitabilité, votre besoin en fonds de roulement ou encore l’évolution de votre trésorerie

4) Bilan

Le bilan, qui va permettre d’analyser la santé de votre business à un instant T. A gauche, les actifs, à droite les passifs. Vous y retrouverez notamment vos immobilisations, vos créances et dettes, votre trésorerie ou encore vos capitaux propres… 

Le bilan va vous permettre à vous, mais également à vos lecteurs d’avoir une vision 360° sur le patrimoine de votre entreprise et ainsi d’analyser vos performances. 

Vous l’aurez compris, une fois que toutes ces parties seront bien ficelées dans votre tableur excel, il conviendra de réaliser une synthèse exhaustive afin de faire ressortir les éléments clés à vos lecteurs qui seront très certainement vos investisseurs. C’est pourquoi nous vous conseillons de soigner cette partie. Elle reste la plus importante et va vous permettre d’anticiper au mieux le pilotage de votre activité.

Conclusion

Alors ça y est ? Ça se décante dans vos esprits ?

Vous l’aurez compris, le business plan de votre restaurant n’est pas une mince affaire, mais il est la première étape indispensable de votre merveilleuse aventure d’entrepreneur. 

Un business plan bien réfléchi, bien travaillé et affiné sera votre meilleur allié pour débuter votre activité plus sereinement.  Même si la création d’une entreprise et encore plus d’un restaurant n’est pas une science exacte, il vous aura permis de penser à tout. 

Quelle sera la next step selon vous ? 

La première, si vous faites appel à des financements extérieurs, il vous faudra bien évidemment préparer votre pitch

Et enfin, après avoir bûché la théorie, il vous restera le plus palpitant : mettre en œuvre l’opérationnel. Pour ce faire, rien de mieux que de construire votre rétroplanning, afin de penser aux différentes étapes qui vous accompagneront jusqu’à l’ouverture de votre restaurant. 

Partager l'article :

Facebook
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres articles